Pourquoi ce projet ?

Le territoire vie une pénurie de logement alors que plusieurs instances cherchent à contrer la pénurie de main-d’œuvre en attirant de nouveaux travailleurs. La construction de logements est donc nécessaire pour la communauté. La rue des Franciscaines est l’endroit tout indiqué pour accueillir ce projet puisqu’il s’agit déjà d’une rue projeté depuis plusieurs années et un des seuls terrains appartenant à la ville permettant ce type de développement.

Pourquoi permettre du multilogement dans un quartier unifamilial?

Conscient qu’il s’agit d’un quartier actuellement unifamilial, la Ville a réfléchi le projet en conséquence dès le début :

  • Préservation de certaines zones boisées lorsque possible totalisant 1000 m2;
  • Ajout d'une servitude d'un mètre tout autour du développement afin de favoriser une distance avec les propriétés existantes;
  • Installation d'un écran visuel lorsque la végétation existante ne peut être maintenue (haie de cèdres);
  • Construction autorisée de densité modérée seulement : Il s’agit principalement de 4 ou 6 logements maximum. L’ensemble du secteur présente un potentiel de construction maximum de 58 unités. La hauteur maximale permise pour ces nouvelles constructions, afin de respecter la volumétrie du quartier existant, est de deux étages et 9,75 m.

La Ville a amorcé le processus de modification de zonage en novembre dernier afin de permettre ce type de construction. Conformément à la Loi, toutes les étapes d’avis de consultation ont été respectées. Les citoyens ont eu plusieurs semaines pour se prononcer sur ce changement.

  • Acceptation du projet par le comité consultatif d’urbanisme : 30 novembre 2021
  • Avis de motion (séance publique du conseil municipal) : 13 décembre 2021
  • Adoption du premier projet de règlement (séance publique du conseil municipal) : 13 décembre 2021
  • Avis public (assemblée publique et consultation écrite) dans le journal Nouvelles-Hebdo : 15 décembre 2021
  • Publication sur le site Web de la Ville : 15 décembre 2021
  • Adoption du second projet de règlement : 24 janvier 2022
  • Avis public (demande d’approbation référendaire – second projet de règlement) dans le journal Nouvelles-Hebdo : 25 janvier 2022
  • Adoption finale du règlement : 12 février 2022
  • Avis public d’approbation du règlement par la MRC dans le journal Nouvelles-Hebdo : 30 mars 2022

Enfin, la densification de l’habitation est considérée comme une bonne pratique urbanistique pour plusieurs raisons :

  • Limite l’étalement urbain;
  • Maximise l’utilisation des infrastructures existantes;
  • En milieu central, favorise l’accessibilité aux services importants (hôpital, épicerie, etc.)

Y’a-t-il vraiment une pénurie de logements et si oui combien?

Toute la consultation préliminaire réalisée par la Ville auprès d’organismes du milieu témoigne d’une pénurie de logements et la Ville a été beaucoup interpellée pour trouver des solutions rapides dans les derniers mois. Toutefois, nous cherchons aussi à documenter davantage la demande pour finaliser l’orientation du projet. Manque-t-il des 3 et demi? Des 5 et demi? Quel type de clientèle ne réussit pas à se loger? Ainsi, en collaboration avec la MRC de Maria-Chapdelaine, une étude de marché est lancée et permettra de faire des choix éclairés pour la collectivité. Les résultats sont attendus cet automne, ce qui permettra d'ajuster les unités offertes sur ce développement, au besoin.

Pourquoi la Ville prive-t-elle les résidences avoisinantes de cet espace naturel?

Bien que les citoyens du secteur aient bénéficié pendant des années le privilège d’avoir un secteur non développé en arrière-cour, il ne s’agit pas d’un parc. Ce secteur compte une rue projetée depuis les années 80, soit au moment même du développement du quartier. D’ailleurs, cet îlot n’a fait l’objet d’aucune demande d’ajout au réseau officiel de parcs lors de la réalisation toute récente du plan directeur des parcs et espaces verts qui a fait l'objet d'une vaste consutlation publique. Enfin, le plan directeur démontre que ce secteur est bien desservi par le réseau de parcs en plus de bénéficier de nombreuses zones vertes, notamment toute la bordure de la rivière.

Par ailleurs, les évaluations environnementales préliminaires réalisées démontrent qu’il s’agit d’un milieu humide d’origine anthropique. Ainsi, il ne s’agit pas d’un milieu humide naturel et ce sont les activités humaines qui sont à l’origine de sa création. Cette zone ne constitue donc pas un secteur protégé de tout développement, mais le ministère de l’Environnement exige une compensation financière pour émettre le certificat d'autorisation. Ce développement est réalisé en toute conformité avec la réglementation environnementale actuelle et différentes évaluations ont dues être fournies par la Ville pour réaliser ces travaux, dont l'évaluation de la présence de nids d'oiseaux au début juillet 2022.

Est-ce que les contribuables devraient payer pour ça?

Ce projet est géré comme un développement immobilier. Ainsi, le coût de développement des infrastructures (rue, égouts, eau, etc.) est défrayé par la Ville qui sera remboursée progressivement avec la vente des terrains à des promoteurs privés. Par ailleurs, ce développement amènera de nouveaux revenus de taxes, ce qui en fait plutôt une source de revenus pour la Ville dans l’avenir.

Pour réaliser ce projet, la Ville investit un montant de 1,04 M$ grâce à un règlement d’emprunt. Notons que, comme tous les règlements d’emprunts réalisés par la Ville, ce dernier a été soumis au processus d’approbation par la population des suites d’un avis public publié le 12 février 2022.

0
0
0
s2sdefault

Info-travaux

Tous les travaux