Limiter la hausse du compte de taxes malgré les obligations

Accédez ici à la présentation complète

Minimiser l’impact du budget sur le compte de taxes médian malgré l’entrée en vigueur d’un nouveau rôle d’évaluation et limiter la hausse du service de la dette, voilà les paramètres qui ont guidé l’élaboration du budget 2019 à la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Alors que l’impact financier du nouveau rôle d’évaluation sur le compte de taxes résidentiel médian aurait été de 3,1 % pour le secteur urbain et 4,9 % pour le secteur rural, les hausses ont pu être contenues respectivement à 2,18 % et 2,04 %, et ce, malgré certains défis. Concrètement, le compte de taxes médian augmentera de 47,73 $ dans le secteur urbain et 32,73 $ dans le secteur rural.

Parmi les difficultés qui attendaient les élus pour la réalisation du budget 2019, l’augmentation des coûts pour l’eau potable a eu un impact majeur. Des suites d’un audit réalisé en 2018 pour évaluer la gestion de l’eau, la Ville a dû investir pour l’embauche de personnel supplémentaire. Puisque la Loi oblige la municipalité à facturer le coût réel de l’eau à travers sa taxe de service, cette dernière augmentera significativement, passant de 174 $/porte en 2018 à 202 $ en 2019. Pour la taxation des compteurs d’eau, le tarif passera de 0,62 $/m3 à 0,70 $/m3. En matière d’eaux usées, la tarification sera portée de 150 $ à 164 $. Pour la collecte et le traitement des matières résiduelles, le coût demeure stable à 210 $/résidence. Quant aux boues de fosses septiques, le prix est aussi maintenu à 61,50 $.

Pour les taux de taxation, le taux résidentiel diminue de 1,1365 $/100 $ d’évaluation à 1,1100 $ et la taxe spéciale secteur urbain de 0,0726 $ à 0,0671 $. Pour le secteur industriel et commercial, les taux diminuent également passant respectivement de 2,5015 $ à 2,4750 $ et de 2,1835 $ à 2,1570 $ afin de demeurer attractif.

Choix financiers pour les infrastructures municipales

Devant les augmentations des taxes de services et l’indexation normale du budget, la hausse du compte de taxes était déjà suffisamment importante pour les élus, de sorte qu’ils ont choisi de ne plus réserver une somme de 0,03 $/100 $ d’évaluation pour le pavage. Après deux ans d’expérience de la taxe de pavage, les élus en sont venus à la conclusion qu’il était difficile de faire seulement des projets de pavage. Selon leur analyse, il serait plus avantageux de créer des projets globaux pour refaire l’ensemble des infrastructures, incluant l'aqueduc, les égoûts, la structure de la chaussée, les trottoirs et les bordures. Ces projets sont d'ailleurs finançable par le gouvernement, ce qui n'est pas le cas pour le pavage seulement.

En effet, le Programme d’infrastructure Québec-municipalité (PIQM) finance à la hauteur de 66 % les projets identifiés comme prioritaires au Plan d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau potable, d’égouts et des chaussées. Bien que la mise à jour du plan ne soit pas terminée, la Ville de Dolbeau-Mistassini est déjà en mesure d’identifier les priorités qui figurent au haut de la liste. Les projets qui seront donc déposés au PIQM pour 2019 sont la réfection complète de la rue des Sapins (1,9 M$), la réfection des conduites sanitaires sur le boulevard Wallberg entre la 29e Avenue et la rue Georges-Hébert (1,1 M$) et celles de l’avant-poste du pont (126 000 $).


Parmi les investissements en infrastructure priorisés cette année, mentionnons également la modernisation de l’éclairage public (1,27 M$). Ce projet de remplacement de l’éclairage public par des luminaires au DEL générera une économie annuelle de près de 100 000 $.


Programme triennal d’immobilisation et service de la dette

Ayant à prévoir les dépenses liées à la construction du nouveau complexe Aquagym et dans la perspective d’une augmentation des taux d’intérêt sur les marchés financiers, la Ville de Dolbeau-Mistassini a dû limiter les autres dépenses ayant un impact sur son endettement pour les trois prochaines années.


Pour 2019, c’est une somme de 3,1 millions de dollars qui est prévue au programme d’immobilisation. En plus des projets ci-haut mentionnés, notons parmi les investissements majeurs l’installation de compteurs d’eau (360 000 $) ainsi que l’achat et la mise à niveau d’équipements technique à la salle de spectacle Desjardins-Maria-Chapdelaine (521 000 $). D’autres projets auront également des retombées tangibles pour les citoyens, comme l’acquisition d’un logiciel de communication de masse (10 000 $), l’augmentation du budget pour la mise à jour des parcs (50 000 $), l’installation d’un panneau d’affichage numérique extérieur (13 000 $), l’ajout d’installation électrique pour desservir les festivals et événements du centre-ville (11 500 $) ainsi que l’aménagement d’une piste cyclable entre le nouveau pont et le centre-ville secteur Dolbeau (18 000 $).

Revenus et dépenses

C’est donc une prévision budgétaire de 24 305 000 $, que les élus dolmissois adoptent aujourd’hui, soit une hausse des revenus de 3,67 % alors que les dépenses augmentent de 4,55 %. C’est donc le travail réalisé sur les affectations financières, en baisse de 3,42 %, qui auront permis d’équilibrer le tout.

0
0
0
s2sdefault

Info-travaux

Tous les travaux

Prochains événements

18
Mar
2019
BUZZ CUIVRES L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE

3e à la 6e année En véritable aventure musicale se vouant à la découverte de la...

21
Mar
2019
21
Mar
2019
PHILIPPE LAPRISE

« Je m'en occupe » Philippe Laprise revient avec son troisième one-man-show « J...